L'ascension du mont Kilimanjaro (1/3)

Un mythe, une légende, un rêve...l'ascension du mont Kilimanjaro de plus de 5800 m en Tanzanie est notre prochain défi. Nous avions entrepris l'ascension du mont Kenya l'année dernière. Une fabuleuse aventure. Ambitieuse et adorant les défis, voici que notre joyeuse équipée a entrepris de grimper le Kilimanjaro.


Nous nous sommes donnés 2 mois pour préparer ce périple. 2 mois pour nous préparer physiquement et psychologiquement. 2 mois pour étudier les propositions des guides et le meilleur itinéraire. 2 mois pour s'équiper au mieux au vu des conditions climatiques assez extrêmes.



La préparation physique et psychologique


Depuis que nous sommes au Kenya, nous n'avons jamais fait autant de sport, et ce pour notre plus grand bonheur. Plusieurs raisons pour expliciter cet engouement. Le temps tout d'abord. les températures sont très clémentes. Il ne pleut que lors de la saison des pluies, ie en novembre et avril/mai. La rencontre de personnes sportives fort sympathiques, et grosso modo de notre niveau. Nous courons ensemble quasi toutes les semaines dans la joie et la bonne humeur. Nous n'avons pas suivi d'entraînement spécifique pour le Kilimanjaro. Marcher plusieurs heures avec du dénivelé n'est plus une grande difficulté en soi. Une des grandes difficultés pour le Kilimanjaro est le mal d'attitude, ie la capacité du corps à gérer l'altitude et le manque d'oxygène. Parmi les symptômes, nous trouvons les maux de tête, le mal au ventre, les vomissements et diarrhées, les vertiges,... Impossible de prévoir à l'avance comment son corps va réagir. Et une très bonne condition physique n'empêchera pas le mal d'attitude. Certaines personnes très peu sportives réagissent parfaitement bien à l'altitude.


Psychologiquement, nous avons entendu beaucoup de témoignages d'amis ayant grimpé le Kilimanjaro. Beaucoup de versions dans les discours selon les conditions physiques de chacun, la réaction à l'altitude, les émotions...Certains d'entre nous ont eu l'idée (bonne ou mauvaise) de regarder les reportages télévisés sur le mont Kilimanjaro. Personnellement nous ne souhaitions pas les regarder ni même en entendre parler de peur d'avoir des a-priori. Par ailleurs Nairobi se situant à 1 800m d'altitude, notre corps s'est déjà bien acclimaté à cette altitude (a priori).


Le meilleur itinéraire


Quel est le meilleur guide pour nous accompagner lors de cette aventure ? Par 'meilleur', nous entendons surtout le guide le plus compétent pour nous amener au sommet du mont Kilimanjaro dans les meilleurs conditions en terme de sécurité. Nous voulons nous donner toutes les chances d'arriver au sommet sains et saufs. L'itinéraire fait également partie des paramètres à prendre en compte. Certains itinéraires sont plus courts que d'autres, ce qui implique un budget moins important, moins de jours de congés à poser auprès de son employeur. Mais ces itinéraires nous laissent moins de temps au corps pour s'acclimater à l'altitude (même si le fait de vivre à Nairobi, ie à 1800m d'altitude, est déjà un atout dans cette aventure). A moins de choisir un itinéraire plus long...Dilemne. Finalement nous choisissons de partir durant 6 jours : départ de Machame Gate (1800 m) et arrivée par Arusha.


S'équiper est un véritable enjeu


En parallèle des réflexions autour du meilleur itinéraire, trouver le matériel et les vêtements pour ce type d'aventure est notre 1er challenge. Si on nous avait dit qu'il fallait amener ses affaires de ski et de grand froid pour venir au Kenya, on n'aurait pas cru ces fous. La course à l'équipement commence. On s'attend à des conditions extrêmes : neige, vent, pluie, grand froid (-20°c en haut),...Il faut penser aux vêtements et au matériel de camping pour dormir le mieux possible. Le froid et la pluie nous font peur. On demande aux amis des vêtements de randonnée et de ski, du matériel. On va à Decathlon (présents à Nairobi même si les rayons sont la grande majorité du temps vides....).On va au magasin Salomon. Et on croise les doigts en se disant qu'on fera avec le matériel acheté et/ou récupéré. On croise les doigts. Il faut penser à la crème solaire, aux sacs poubelle à mettre à l'intérieur des sacs de camping pour protéger ses affaires de la pluie, une batterie de médicaments...Question assurance, on doit trouver une assurance pour sport extrême à plus de 4500m. Peu d'assurances vous assure pour de telles conditions. Une fois qu'on a trouvé un assureur, on vous explique que l'hélicoptère ne pourra pas se poser dans les camps au dessus de 4300m, sachant que nous allons monter à 5 900m. Avec du recul, on se dit qu'il faut être un peu inconscients pour se lancer dans ce défi. Heureusement que nous partons avec une bande d'excellents amis, que nous nous connaissons parfaitement bien et que nous avons confiance les uns en les autres. On croise les doigts...




Derniers préparatifs


Le mont Kilimanjaro se trouvant en Tanzanie, nous devons effectuer des tests PCR avant de partir. Les tests seront valables 14 jours, le temps de passer la frontière en Tanzanie, de grimper le Kilimanjaro et de repartir au Kenya. Pas besoin d'en refaire un une fois en Tanzanie avant de rentrer. Un soulagement. Un peu de stress en attendant les résultats. Est-ce que les 7 membres de notre équipée seront tous négatifs ?


Oui ! Nous sommes tous négatifs ! Embarquons pour le mont Kilimanjaro !