Mont Kenya - L'arrivée

Debout à 2h30 pour 24 km de marche. Le petit-déjeuner est sommaire. Vêtus comme des yétis, on sort un à un du baraquement, prêts à affronter le grand froid. Une fois tous dehors, on s'aperçoit qu'il fait doux (on se dit qu'on va encore faire des pauses pour enlever les polaires). Nous partons les uns derrière les autres, avec chacun sa lampe frontale, prêts à escalader la paroi. Nous marchons très, très lentement, un pas après l'autre. Le ciel, découvert, est magnifique. Le dénivelé est impressionnant. On ne voit que les pieds de celui de celui qui nous précède. La montée est assez ardue. On escalade des pierres, des rochers. On évite de lever la tête pour regarder le ciel étoilé sous peine de partir à la renverse, sous le poids de nos sacs à dos. Pause. Le guide nous indique que notre rythme est bien plus rapide que les autres groupes. Nous devons faire une halte sous peine d'arriver trop tôt pour le lever de soleil. On s'assied, le vent est glacial. On commence à être mort de froid. Une de nos amies sort une couverture de survie (quelle riche idée !). On reprend la marche au bout de 20 minutes. On escalade des parois lisses, des rochers. On n'ose pas regarder sur le côté. On pense au retour en disant qu'on n'arrivera jamais à descendre ce qu'on est en train d'escalader. On sent son coeur battre, on voit le petit jour se lever. Le guide nous dit qu'on approche. Encore 2 mètres à escalader grâce à une échelle,....et nous y voici !


Nous l'avons fait ! Nous avons réussi ! Et entre amis ! tous les 7 ! Lenana Point à 4 985m d'altitude ! Quel sentiment de bonheur ! Le soleil est en train de se lever, une immense vague d'émotion est en train de nous submerger...



Nous ne restons pas très longtemps. Il fait froid, le vent est glacial et surtout nous devons anticiper la descente avec les 22 km de marche qui nous attendent jusqu'à la voiture censée nous ramener à Nairobi le soir-même. Nous repartons, le coeur gonflé d'émotions et une image gravée à vie.


Le chemin du retour ne se fait pas tout à fait dans la même ambiance. Le soleil est au beau fixe. Les paysages sont époustouflants. L'ambiance est toujours au beau fixe. On se demande comment on va encaisser les 22 km restants. Mais quelque part nous savons que nous sommes sur le chemin du retour.



Les porteurs et le cuisinier ont pris un autre chemin pour éviter de grimper jusqu'à 4 985m et nous ont devancés. Vers 10h, nous arrivons à un camp de fortune où un petit-déjeuner nous attend. Un lieu insolite, improbable, avec un petit-déjeuner frugal et délicieux. J'y aurais mangé mes meilleures crèpes et mes meilleures mangues.



Nous reprenons des forces. Nous profitons. Les 15 km kilomètres suivants seront plus difficiles. La fatigue va se faire sentir, les ampoules aux pieds apparaissent...Durant les 5 derniers km, on tient au mental. Nous arrivons enfin, exténués et ravis de l'avoir fait.


Standing up at 2.30 am for 24 km of walking. The breakfast is not copious. Dressed like yetis, we leave the barrack, one by one, ready to face the cold. Once everyone is outside, we realize that it is mild (we tell ourselves that we will still take breaks to remove our fleeces). We leave one after one, each with its headlamps, ready to climb the wall. We walking very, very slowly, step by step. The sky without cloud is magnificent. The elevation is impressive. We only see the feet of the person before us. The climb is rather hard. We climb stones, rocks. We avoid raising our head to lock at the starry sky under penalty of going backwards because of the weight of our backpacks. Break. The guide tells us that our pace is much faster than the other groups'one. We have to make a break, otherwise we will arrive too early for the sunrise. We sit down, the wind is very cold. We start to be frozen. One of our friends give us a survival blanket (what a great idea ! ) We start again to walk after 20 minutes. We climb smooth walls, rocks. We dare not look on the sideway. We think about the return way, saying that we will never be able to descend what we are climbing up. We feel our heart beat, we see the day rising. The guide says that we are approaching. 2 meters left to climb up thanks to a ladder..., et here we are !


We did it ! We succeeded ! And with our friends ! All of us ! Lenana Point at 4,985 m above sea level ! What a feeling of bliss ! The sun is rising, a wave of emotion is submerging us...


We don't stay very long. It is cold, the wind is freezing et most of all we must anticipate the descent with the 22 km walk until the car supposed to bring us back to Nairobi this evening. We start again, le heart full of emotion and a picture engraved for life. The way back is not done in the same atmosphere. The sun is shining. The landscapes are marvelous. The atmosphere is excellent. We wonder how we will be able to do with the remaining 22 km. But we know that we are on our way home.


The porters and the cool toke another way to avoid climbing up to 4,985m and they went ahead of us. Around 10 am, we arrive to a makeshift camp where a breakfast awaits us. An unusual and improbable place, with a delicious and hearty breakfast. I would have eaten there the best crepes and the best mangos of my life.


We are regaining strength. We enjoy. The next 15 km will be harder. The tiredness will be felt, pains in our feet appear...During the last 5 km, we go ahead thanks to our mind. We finally arrive, exhausted and happy to have done it.