We made our decision

Mis à jour : 29 juil. 2019

During a very cold evening in February, Daddy came at home saying to me in a very calm tone 'we have just made a proposal to leave for 3 years in Kenya'. Surprised, excited, wanting to believe without believing it, I wondered if he was not making a joke. And then no. 'We have 24 hours to decide'. After dinner, we spend our evening looking for information about Kenya. Is there a French high school? What are the tourist sites like? Some information on the currency, the political regime in place, the history of the country, the security of the country. Quickly, I look for the French and international companies in Nairobi. French expatriates and permanent residents' forums are being explored to learn about the strengths and weaknesses of life in Kenya. And especially in the weak spots, there are insecurity and high crime rates. We quickly realized that insecurity would be a large part of our rules of life. In the highlights, every knows postcard photos on safaris and beautiful white sand beaches.


The next morning, we made our decision : we would go to Kenya with all the family. The next, terrible, long step was going to be the formalization of our departure by his employer. We had decided to go to the other end of the world, in an English-speaking country, a dream that we no longer believed. We wanted to switch to euphoria and excitement. And on the other hand, it was necessary to remain calm, lucid, and cautious because we could fall from very high if the decision was not ratified.


Then, we had to talk to the children ...


C'est lors d'une soirée bien froide du mois de février que Daddy rentre à la maison en me disant sur un ton très posé 'on vient de me faire une proposition pour partir 3 ans au Kenya'. Surprise, excitée, voulant y croire sans trop y croire, je me suis demandée s'il ne me faisait pas une blague. Et puis non. 'On a 24h pour se décider'. Le dîner expédié, on passe ainsi notre soirée à chercher des informations sur le Kenya. Y-a-t-il un lycée français ? A quoi ressemblent les sites touristiques ? Quelques infos sur la monnaie, le régime politique en place, l'histoire du pays, la sécurité du pays. Rapidement, je regarde quelles sont les entreprises françaises et internationales en place à Nairobi. On parcourt les forums des expatriés et résidents permanents français pour s'informer sur les points forts et les points faibles de la vie au Kenya afin de bien peser le pour et le contre. Et notamment dans les points faibles, il y a l'insécurité et les forts taux de criminalité. On se rend rapidement compte que l'insécurité allait a priori occuper une part importante de nos règles de vie. Dans les points forts, les photos de cartes postales sur les safaris et les magnifiques plages de sable blanc en disent long.




La nuit porte conseil. Dès le lendemain matin, on prenait notre décision : on partirait au Kenya en famille. La prochaine étape, terrible longue, allait être la formalisation de notre départ par son employeur. Nous avions décidé de partir à l'autre bout du monde, dans un pays anglophone qui plus est, un rêve auquel on ne croyait plus. On avait envie de basculer dans l'euphorie et l'excitation. Et d'un autre côté, il fallait rester calme, lucide, et prudent car on pouvait tomber de très haut si la décision n'était pas entérinée.


Puis, il fallait en parler aux enfants...


Retrouvez nos autres posts.